AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

{ dohee } quand un rêve devient cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar



MessageSujet: { dohee } quand un rêve devient cauchemar Sam 6 Jan - 20:27

{ woo do hee }
vingt ans | guichetière au cinéma | célibataire
lieu de naissance ▪️ gongju, une petite ville mi-citadine mi-campagnarde. dans le centre-ouest du pays, la ville où il ne se passe jamais rien et que tout se sait en quelques minutes. nationalité, origines  ▪️ coréenne, elle n'a pas trop de doute là-dessus, quand bien même elle n'a jamais connu ses grands-parents. mais selon les légendes urbaines de son père, elle aurait du sang anglais, londonien plus précisément, mais lui-même n'en est pas sûr. situation financière ▪️ difficile. do hee ne reçoit aucune aide de sa famille, et n'a pas de diplôme quelconque hormis celui du secondaire. donc elle se contente de vivre comme elle peut avec un petit boulot qu'elle a eu en arrivant à yeonsu, de plus elle ne sait pas vraiment gérer un budget. situation familiale ▪️ un grand-frère, une petite-soeur de dix-huit ans. des parents qui l'ont renier au moment de la cérémonie. en bref, une famille unie n'est-ce pas ? situation magique ▪️ six ans, la demoiselle avait dessiné un bonhomme et un chat -grotesque- et elle voulait absolument le caresser... l'instant d'après il avait pris vie sur la table du salon sous le regard ébahi de ses parents. la seconde d'après ses crayons de couleurs avaient disparu et ils lui avaient hurlé de jamais recommencer, de quoi effrayer la petite fille qu'était do hee à l'époque. usage magique ▪️ quasiment inexistante, enfin quand elle n'est pas seule. do hee en a honte, elle a honte de son pouvoir, honte d'être une sorcière. mais lorsqu'elle est seule, elle s'essaie à son pouvoir, mais cela se limite à des choses très facile et contrôlable.  affinité magique ▪️ spécialiste -enfin cela est un bien grand mot- dans l'âme, do hee est capable de donner vie à ses dessins. ils sont doués de parole, mouvement et parfois même de sentiment. ils restent animer un certain temps, cela varie selon l'oeuvre et do hee. traits de caractère ▪️ discrète et effacé au premier abord. cependant une fois qu'on prend la peine de découvrir cette jeune adulte on découvre qu'elle est pleine de vie, enjouée qui adore rire à tout et rien -elle rit vraiment à rien-. mais loin d'être parfaite, c'est surtout une grande enfant capricieuse, radine à souhait lorsqu'il s'agit de ses wons, tête en l'air, piquante. bref, do hee est une tempête lorsqu'on prend le temps de la connaître. sinon, c'est simplement un visage qu'on oublie très vite, sur lequel on ne s'attarde pas. pécher mignon ▪️ les tteokbokki épicé. très épicé. do hee ne pourrait se nourrir exclusivement que de ça. elle en raffole depuis toujours. d'ailleurs elle est plus salé que sucré. madeleine de prouste ▪️ downpour, ioi. une chanson d'un groupe d'idole, un groupe qu'elle ne suivait même pas... mais le jour où ses parents l'a jeter dehors, alors qu'elle ne savait pas où aller, ni quoi faire, elle a entendu cette chanson à la gare. do hee à fondu en larme. cela en était trop pour elle. elle venait de perdre sa famille, tout ça à cause d'un don qu'elle ne voulait même pas... depuis quand elle entend cette chanson, la demoiselle fond en larme, elle revoit encore ses parents lui jeter en pleine figure un sac remplit de vêtement et la mettre à la rue.. groupe ▪️ sorcière
✎ chacun possède son histoire.
Elle est une honte, une erreur, un regret. S’ils pouvaient, ils auraient aimé pouvoir l’abandonner, mais il était trop tard. Elle était déjà trop grande. Mais pour eux, l’avoir était un cauchemars, eux qui n’ont jamais aimer les sorciers, eux qui les ont toujours méprisait. Do Hee est née dans l’une des rares familles coréennes qui déteste les sorciers, qui ont eut un différent avec eux il y a des années lumière de ça… et Do Hee fait partie des leurs. C’est une sorcière… petite tout les enfants rêvent d’être des sorciers, tous rêvent de chevaucher un balai comme Doremi et ses amies pour faire quelques tours de magie et s’amusaient. Mais quand cela arrive réellement, l’envie d’être une sorcière disparaît. Cela devient un fardeau. Do Hee à grandi dans un climat de persécution, depuis toute petite sa famille la menace, se moquent, l’humilie. Cela n’est que verbale et intentionné, mais pourtant c’est bel et bien là, la sorcière de la famille est un monstre. La petite fille qu’elle était à fini par y croire. Elle était un monstre, elle n’aurait jamais dû naître… ses pensées revenaient souvent chez elle d’ailleurs et personne ne la contredisait.

Au fil des années, Do Hee c’était renfermé sur elle-même, honteuse elle n’osait plus faire quoi que se soit peur de provoquer son pouvoir, son fardeau. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même et une jeune fille en dépression. Les yeux toujours rivé vers le sol, elle se contentait de parler le strict minimum. Sa famille avait finit par la détruire. Mais malgré qu’elle avait peur d’elle-même, malgré tout ce qu’elle entendait et pensée d’elle. La nuit, la demoiselle dessinait. C’était la seule chose qu’elle aimait et qui l’apaiser… mais c’était aussi la seule chose qui active son pouvoir, trop jeune pour le contrôler, trop peureuse pour essayer, elle finissait en larme sous sa couette en priant que son pouvoir se dissipe. Alors, vers douze ans, elle découvrit les joies de la littérature, les joies de pouvoir s’évader sans crée d’ennuis, sans avoir peur de crée quelque chose d’incontrôlable. La pré-adolescente passait le clair de son temps à la bibliothèque, un endroit ou elle se sentait à l’abri et parfois même en paix avec elle même…
C’est également dans cette bibliothèque qu’elle rencontra une ahjumma, l’une des rares sorcières de la ville. Une voyante. Une vieille dame qui l’approcha doucement, elle lui conta sa jeunesse, Do Hee était admirative de voir qu’une sorcière pouvait avoir cette vie-là, une vie normal, aimer de tous… elle pensait cela impossible. Cela ne devait être que foutaise après tout, juste cette sorcière qui embellit les choses pour ne pas l’effrayer. Mais au travers de ses récits, Do Hee s’attacha à cet grand-mère, elle aimait entendre les milles et une épopées qu’elle a vécu. Et parfois loin des regards indiscret, Do Hee lui montrait ce qu’elle savait faire… c’était rare, mais à chaque fois cette dame avait un sourire aux lèvres et féliciter la demoiselle pour son talent innée pour les âmes.

Une fois adolescente, Do Hee était toujours aussi perdu, elle n’arrivait toujours pas à s’aimait, mais son cahier à dessin l’appeler, et paradoxalement, elle voulait découvrir son pouvoir, découvrir ses limites même si cela l’effrayait. Grossière erreur de sa part. Ses petites expériences menée à la lueur d’une lampe sous sa couette n’était plus qu’un simple chat, non, Do Hee avait développer un coup de crayon assez remarquable avec les années -à sa grande surprise d’ailleurs, elle qui se pensait toujours bonne à rien- et de simple objet, elle avait réussit à animé des personnages, des lieux, plusieurs objets. Son pouvoir semblait être un puits sans fond. Un puits dont elle avait envie de plonger la tête la première, mais sa peur la rattraper au galop, la forçant à se tenir loin de son pouvoir, du moins autant qu’elle le pouvait. Mais sa famille n’était pas dupe, il entendait bien la nuit leur fille parlait toute seule, s’exclamer… et les lendemains était toujours plus douloureux pour Do Hee qui n’arrêtait pas de se faire disputer, rabaisser. Elle ne compte plus le nombre de fois que son père lui avait dit qu’elle n’était qu’un être inférieur et qu’elle devait arrêter de se donner en spectacle.

Puis le spectacle prit fin. Son père et sa mère en soir lui jetèrent un sac remplit de vêtement ainsi que quelque de ses affaires. C’est sous un regard indifférent qu’ils la mit à la porte, lui interdisant de revenir. Elle venait d’avoir dix neuf ans, ils n’avaient plus aucune obligation envers elle… Elle devait se débrouiller seule maintenant. Son rite d’initiation était le lendemain, quand bien même elle n’allait pas le faire, ses parents venaient de la jeter à la porte avant qu’elle ne devienne une sorcière confirmé si on veut… Le cauchemar que vivait Do Hee depuis des années n’était pas terminé. Seule dans les rues pavés, elle écuma les lieux tel un fantôme. Elle pleurait à chaude larme, elle avait cet impression d’être abandonné comme un chiot sur le bord de la route, l’impression que personne ne l’aimait réellement, qu’elle était simplement là par erreur, qu’elle n’était qu’une pièce de puzzle dans le mauvais puzzle, elle n’avait sa place nul part.
Elle se posa à la gare, ne sachant pas trop quoi faire. Enfin si, pleurer. Encore et encore. Personne ne se préoccuper d’elle, elle avait envie de retourner chez elle, mais cela était impossible. L’indifférence de ses parents lorsqu’ils l’ont mit à la porte l’a blesser mais surtout lui a fait prendre conscience qu’elle n’était plus une Woo pour eux… Pour elle, ils étaient sa famille mais pas pour eux. Le lendemain matin, alors que les rayons de soleil la réveilla, elle se redressa, la ville prenait doucement vie, mais surtout elle remarqua cette ahjumma sorcière, qui lui souriait tendrement. Elle lui tendit simplement un billet de train pour Yeonsu en lui disant que là-bas elle trouverait sa voix. Que là-bas elle deviendrait quelqu’un. Do Hee prit le billet, elle n’arrivait plus à réfléchir. Interdite, elle se contentait d’écouter l’ahjumma, mais ses paroles sonnaient comme lointaine. Partir, oui, cela était sa seule solution. Plus rien ne la retenait ici. Sous une dernière étreinte et des sanglots étouffés dans la gorge, elle murmura un ‘’merci’’ à cet dame, qui dans le fond lui avait servit de famille, d’amie et de tuteur pendant plusieurs années. Puis elle disparu, sans jamais se retourner.

Elle arriva à Yeonsu déboussoler. Elle ne savait pas où aller, ni quoi faire. Elle erra dans les rues plusieurs heures avant de voir une vieille dame excentrique et remplit de joie discuter avec des adolescents, Do Hee écoutait discrètement, elle parlait de louer des chambres, de compagnie, d’aider les étrangers… Il n’en fallait pas plus à Do Hee pour suivre cette vieille dame jusqu’à chez elle afin de lui demander si elle avait une chambre pour elle… Elle se souvient encore de sa réaction, elle avait rit à george déployé en lui disant qu’elle faisait peur à l’avoir suivi pendant une heure entière, mais que oui, elle avait une chambre pour elle. Honteuse, Do Hee n’avait rien dit, elle c’était simplement emparé de la clé de son nouveau chez-elle. C’était son premier contact à Yeonsu, un contact qu’elle n’oubliera jamais.
Doucement, Do Hee décida de vivre, du moins d'essayer, mais sans son pouvoir. Elle voulait être normal elle trouva donc un petit boulot au cinéma de la ville. Elle continua de dessiner, lire, tout en essayant de devenir quelqu'un, même si cela n'était pas dans l’idée que c'était fait cette gentille grand-mère... non jamais elle deviendrait quelqu'un avec son pouvoir, non, elle vivrait tel une humaine, comme ses parents lui ont inculquer...

☆★☆★☆★

Les nuits sont toujours autant agités, il n’est pas rares d’entendre des sanglots s’étouffaient dans l’oreiller. Un cri perçant au milieu de la nuit, alors qu’elle se réveille en sursaut dans le lit, trempé de sueur. Do Hee est incapable de dormir, incapable d’avoir un simple rêve. Non, Do Hee ne connaît que les cauchemars depuis des années. Elle avait espéré pourtant avoir des nuits paisible loin de d’eux… Mais cela ne change rien, cela ne change pas sa nature qu’elle déteste tant. Do Hee se déteste toujours autant.
pseudo, prénom ▪️ yellowolive. âge ▪️ vingt-deux ans. pays ▪️ france. type de personnage ▪️ inventé. commentaire, autre ▪️ j'avais tellement hâteuhhh  


Dernière édition par Woo Do Hee le Lun 8 Jan - 0:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

if you can dream it, you can do it

avatar



MessageSujet: Re: { dohee } quand un rêve devient cauchemar Sam 6 Jan - 20:38


bienvenue sur le forum je suis très contente de t'accueillir
yeri est un très bon choix, mais ça je te l'ai déjà dis

bon courage pour la suite de ta fiche et si tu as une question, n'hésite pas à me mpotter

(petite note : j'ai réglé ton problème de saut de ligne )


♡ when u smile i smile.
t'es venu avec ton stand de bric à brac. tu m'as vendu mondes et merveilles. je me serais crue dans le pays enchanté de peter pan. tu étais ce garçon qui refuse de grandir et j'étais ta wendy. mais du jour au lendemain tu es parti combattre le capitaine crochet et tu n'es jamais revenu. en partant tu as tout repris, tu ne m'as rien laissé, tu as même volé mon coeur. je n'avais plus que mes yeux pour te pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

if you can dream it, you can do it

avatar



MessageSujet: Re: { dohee } quand un rêve devient cauchemar Mar 9 Jan - 20:23

Il faut que je te fasse un câlin Dohee est vraiment trop mignonne, on s'attache facilement à elle nayeon veut bien être sa maman de cœur

bref, pour moi tout est parfait ! bon jeu


♡ when u smile i smile.
t'es venu avec ton stand de bric à brac. tu m'as vendu mondes et merveilles. je me serais crue dans le pays enchanté de peter pan. tu étais ce garçon qui refuse de grandir et j'étais ta wendy. mais du jour au lendemain tu es parti combattre le capitaine crochet et tu n'es jamais revenu. en partant tu as tout repris, tu ne m'as rien laissé, tu as même volé mon coeur. je n'avais plus que mes yeux pour te pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
{ Contenu sponsorisé }





MessageSujet: Re: { dohee } quand un rêve devient cauchemar

Revenir en haut Aller en bas

{ dohee } quand un rêve devient cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPELL & TEA :: { Gestion du personnage } :: Let's make some magic :: welcome to yeonsu-