AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar



MessageSujet: lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy. Sam 10 Mar - 13:51

{ lim maia }
23 ans | emploi | mariée
lieu de naissance ▪️ los angeles nationalité, origines  ▪️ américaine situation financière ▪️ moyenne situation familiale ▪️ enfant unique, parents vivants traits de caractère ▪️ affectueuse, souriante, déterminée, fidèle, ouverte d’esprit, étourdie, obstinée, rêveuse, sensible. pécher mignon ▪️ frappé au thé vert madeleine de prouste ▪️ les chaussons de danse. ça lui rappelle toute son enfance en californie, entre rêve et cauchemar passions ▪️ la danse, la littérature, le scrapbooking, la cuisine groupe ▪️ humains
✎ chacun possède son histoire.
Maia est née en tant que fille unique et héritière du clan Sullivan. Depuis plusieurs génération la famille Sullivan possède un empire dans l’hôtellerie de luxe. Ils ne fréquentent que la bourgeoisie ; l’élitisme est un art de vivre. Ils n’ont pas pour habitude de se mêler au commun des mortels. ▪️ Maia n’a jamais été à l’aise dans ce milieu. Elle aime être proche des gens, peu importe leur caste sociale. Pourtant, cette manière de vivre l’a isolé. Elle a toujours participé à toutes les soirées mondaines, en silence et en arborant un sourire factice. ▪️ La danse était son échappatoire. C’était une jeune fille mal dans sa peau, ne supportant pas de voir sa peau nue bien trop amaigri par le régime qu’elle s’infligeait pour correspondre aux dictats de la danse classique. Toutefois, c’est bien dans sa tenue de danse qu’elle avait l’impression d’exister. Quand elle était sur scène, elle brillait, tous les regards étaient sur elle. Elle était la meilleure, talentueuse danseuse aux ailes aussi fragiles que la porcelaine. Pourtant, elle n’était pas heureuse. Dès qu’elle se retrouver seule dans sa chambre, elle avait l’impression d’être vide. ▪️ Maia a participé à un programme d’échanges étudiants, sous l’influence de ses parents. C’était un plus non négligeable pour son dossier scolaire. Elle pouvait choisir le pays de son futur correspondant(-e) et comme pour vivre ses désirs de voyages, son choix se porta sur la Corée du Sud. Ce n’était qu’une simple formalité mais en seulement quelques lettres, le jeune homme, Jinhyun, devint un ami. La bulle qu’elle s’était construite a éclaté. D’abord c’était des lettres, puis des coups de téléphone. Il avait une voix rassurante, forte. Et puis, l’adolescence s’est poursuivie.▪️Maia, elle était devenue beaucoup plus à l’aise avec son corps. La danse n’était plus la priorité ; elle pensait d’abord à elle, à son bien-être. Ce changement a suscité de nombreux regards, dont celui de ses parents désapprouvant la réticence de la jeune fille à suivre leurs ordres comme à l’époque, sans poser de questions. Au contraire, en entrant au lycée, elle était devenue populaire. Capitaine de l’équipe des cheerleaders, présidente du Conseil des élèves : elle était le cliché de la parfaite californienne. Mais elle se sentait bien ainsi. Pour une fois, elle vivait en répondant à ses seuls désirs. ▪️ Et puis, le coup de foudre a frappé à la porte. Celui avec qui elle converse chaque semaine par téléphone allait passer un trimestre dans son lycée. Ils ont échangé plusieurs heures au téléphone avant le grand départ. Maia, elle l’avait attendu à l’aéroport avec un carton où elle avait pris soin d’écrire son prénom dans l’alphabet coréen. Elle se hissait sur le bout des pieds pour regarder par-delà la foule. Mais c’est seulement quand elle a vu un jeune homme s’arrêter à une dizaine de mètres d’elle qu’elle le reconnu. Ou plutôt, elle déduisit que c’était lui. Il avait changé. La seule fois qu’elle avait vu son visage, c’était il y a plusieurs années sur une photo qui semblait déjà datée à cette époque. Et puis, elle sentit son cœur battre la chamade. Ce n’était plus un simple correspondant, un ami de longue date. Elle le savait, elle a souri niaisement. C’était l’homme aux côtés duquel, elle voulait passer le reste de sa vie. C’était une pensée enfantine, elle s’est immédiatement imaginée mille et une raisons qui pouvait expliquer une telle réaction. Tout pour écarter cette idée d’amour ; tout pour ne pas perdre un ami à cause d’un seul moment d’inattention. Les mois qui ont suivi ont confirmé leur complicité. Ils étaient devenus le meilleur ami de l’un et l’autre, en un rien de temps. C’est comme si la distance ne les avait jamais séparés. Et puis, vint le moment des au revoir. Elle ne le nie pas, elle a versé quelques larmes. Mais elle savait que malgré la distance, leur amitié (ou leur amour) n’allait pas s’effacer.▪️Plus rien n’était comme avant, elle n’était plus la petite fille à l’obéissance démesurée. Elle imposait ses pensées, ses goûts et ses envies à sa famille. Elle n’avait pas fait les choix qu’ils souhaitaient. Ils perdaient le contrôle. Alors, ils ont imposé son avenir : faire des études en Norvège, poursuivre la danse dans une compagnie et se fiancer à un jeune bourgeois français. Elle a tenté de les faire raisonner, de trouver un terrain d’entente. Mais elle était au pied du mur, sa résistance ne lui a valu que plus de complications. Elle ne savait plus quoi faire, le voyage vers la Norvège avait déjà été réservé et elle avait déjà rencontré le jeune homme au travers d’un rendez-vous arrangé. Les choses ont vite pris de l’ampleur. Maia pris l’initiative d’en parler à Jinhyun, elle avait prévu de le rejoindre en Corée du Sud mais elle savait aussi que cela pourrait ne durer qu’un temps. En tant qu’étrangère, elle ne pourrait rester sur le sol coréen à sa guise. Encore une fois, elle avait l’impression d’être au pied du mur. Mais Jinhyun proposa une alternative, brutale et efficace. Maia, elle a été déconcertée. Elle lui a demandé un temps de réflexion. Ce n’est pas que cette idée l’a rebuté, elle était presque charmée. Mais c’était une décision difficile, lourde de conséquences. ▪️ Maia, elle s’est regardée dans le miroir, dans cette longue robe blanche sous le regard de sa mère et celle qui allait devenir sa belle-mère. C’était une vision de trop. Le soir même dans la pénombre, elle a rassemblé quelques affaires dans une valise ainsi que de l’argent liquide. Elle est partie sans regarder en arière. Elle a envoyé un seul texto quand sa nouvelle aventure a débuté : « J’arrive à 5h30 à l’aéroport de Séoul, je t’y attends ». ▪️ Maia et Jinhyun se sont mariés, comme n’importe quel couple. Les papiers, les alliances et la cérémonie avec la famille. Devant le reste du monde (ainsi que le service de l’immigration qui n’avait pas manqué d’ouvrir une enquête), ils sont un couple aimant et passionné. Elle ne dira pas le contraire, elle a éprouvé un réel contentement en épousant celui qu’elle considère comme son meilleur ami. Dans cette belle robe blanche, elle voulait le captivé. Et puis une fois de retour à la maison, ils n’étaient rien de plus que deux colocataires taquins partageant tous les moments de leur vie. ▪️ Pour construire leur propre vie, les jeunes mariés se sont installés à Yeonsu. Jinhyun a ouvert un garage. Maia tente désespérément de savoir ce qu’elle veut faire de sa vie. Pour le moment, elle travaille au cinéma de la ville. Elle fait un peu de tout là-bas. Et puis, elle donne des cours de danse classique à des enfants. Elle n'a pas pu totalement oublier son amour pour la danse. Mais peu importe, elle est heureuse ainsi. Jinhyun est à ses côtés, elle n’a plus entendu parler de ses parents.
pseudo, prénom ▪️ lovely illusion, andréa âge ▪️ vingt deux ans pays ▪️ france type de personnage ▪️ inventé crédits ▪️ tumblr gif hunt commentaire, autre ▪️ oui, j'ai cédé. pas de commentaire, je m'en veux, je suis faible  avatar ▪️ dove cameron

______________

{ don't change, you're perfect }
When someone lies to you, it's because they don't respect you enough to be honest and they think your to stupid to know the difference.


Dernière édition par Lim Maia le Ven 16 Mar - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



MessageSujet: Re: lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy. Sam 10 Mar - 14:03

Je me dois d'avoir le first uwu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



MessageSujet: Re: lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy. Sam 10 Mar - 14:55

Rebienvenuuuue
Dove Cameron est vraiment joliiiie

Courage pour la fichette, amuse-toi bien avec ce nouveau personnage

______________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



MessageSujet: Re: lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy. Sam 10 Mar - 18:06

Je plussoie mon vdd, et je te resouhaite la bienvenue avec Maia.

(Cette petite abeille portant le nom de Maiiaaaaaaa ... pardon)

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



MessageSujet: Re: lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy. Dim 11 Mar - 19:22

jinhyun ;

eden ; thank you t'es toujours aussi charmant

ethan ; shake son booty sur le générique de maya non non, ce n'est pas une référence à ce superbe dessin animé. ou bien .. bon j'avoue, c'est mon péché mignon caché

______________

{ don't change, you're perfect }
When someone lies to you, it's because they don't respect you enough to be honest and they think your to stupid to know the difference.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



MessageSujet: Re: lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy. Lun 12 Mar - 15:28


rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



MessageSujet: Re: lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy. Lun 12 Mar - 20:31

Welcome here n have fun! O/

______________

Ma plume ne cesse de revenir à elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
{ Contenu sponsorisé }





MessageSujet: Re: lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy.

Revenir en haut Aller en bas

lim maia ▪️ Kinda makin' me dizzy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPELL & TEA :: welcome to yeonsu-